Étiquettes

YSLRougeExpressionniste

Peut-être que c’est même déjà fait, si on y réfléchit. Depuis que le vernis a détrôné le sac à main sur le podium des accessoires phares, on en a vu de toutes les couleurs, du taupe au bleu marine en passant par le vert lagon. Mais du rouge? Nenni, comme si tout d’un coup on s’était mis à trouver à ce classique un goût trop fort de séduction premier degré.

Je ne sais pas vous, mais ce genre de réflexion cosmético-philosophiques se sont tout bonnement volatilisées de mon cerveau à la vue de la nouvelle Laque Couture Yves Saint Laurent. Le Rouge Expressionniste réussit à faire oublier qu’il est rouge à force de perfection. Corsé sans virer au brun, avec une espèce de mystérieuse profondeur parfaitement dosée… On regarde ses ongles peints et on réfrène avec peine des envolées lyriques de critique d’art de province, parce que, cerise sur la laque, ce vernis a le bon goût d’assumer son statut d’hommage à Munch et autres génies expressionnistes du même acabit.

The XX – Blood red moon

Maybe it is already done, if you think about it. Since the polish has replaced the handbag on the podium of it-accessories, we have seen everything from taupe to navy blue by way of logon blue. But red? Never, as if suddenly this classic had had too strong a taste of unsubtle seduction.

I don’t know for you, but this kind of cosmetico-philosophic reflexions have quite simply vanished from my brain at the view of the new Yves Saint Laurent Laque Couture. Rouge Expressionniste manages to have us forget it is red by means of perfection. Full without turning brown, with a mysterious and perfectly gauged deepness… Look at your polished nails and struggle to fight back a provincial art critic-like lyrism provoked by the coulour because, cherry on the laque, this polish assumes its status of hommage to Munch and other genious of the same type.