Étiquettes

MMOMA1On n’a encore rien trouvé de mieux que l’art contemporain pour briller dans les dîners en ville. Ça, c’était l’ultime argument-à-la-con pour vous convaincre de foncer au Moscow Museum Of Modern Arts si vous êtes de passage à Moscou, mais en vérité les vrais amateurs sauront se laisser séduire, parce que:

– C’est de l’art contemporain VRAIMENT contemporain. Ici on n’essaye pas de vous refourguer de vieux chefs d’oeuvre poussiéreux sous prétexte que, si si, le début du XXème siècle est éternellement avant-gardiste. On ne vise personne (n’est-ce pas, Beaubourg et son expo Dali? Ahem). Si quelques ouvres exposées au MMOMA datent des années 1930, la grande majorité a été exécutée entre la chute de l’URSS et aujourd’hui. On admire une Mona Lisa pop-artisée et pixellisée sur une version vintage de Paint, et un authentique spécimen d’Adidas vulgaris sous verre.

The Kills – I call it art (Gainsbourg cover)

There is no such thing as contemporary art to look brilliant in diners in town. That was the ultimate useless selling point to convince you to go to the Moscow Museum Of Modern Art if you are in Moscow, but the real contemporary art lovers will be genuinely seduced, because:

– It is REAl contemporary art. And they do not try to sell you dusty works of art, pretending that, you know, early 20th Century will remain eternally avant-gardist. If some pictures exposed at the MMOMA date from the 1930’s, the majority of them were realized after the end of the USSR. You can thus take a look at a pixelated and pop-arted version of Mona Lisa, and admire an authentic specimen of « Adidas vulgaris ».

MMOMA2

MMOMA4– Dites « j’ai fait un tour au MMOMA le week-end dernier » avec un air snob et énigmatique, avec un peu de chance on pensera que vous revenez de New-York. Et ça c’est chic.

– Say  » I was at the MMOMA last week-end » with a snobish and enigmatic air, if you are lucky people may think you just came back from New-York. So chic.

MMOMA5

MMOMA8– Vous ne connaissez rien à l’art contemporain russe. Et c’est normal. Comme le musée n’expose que des artistes russes, c’est l’occasion de combler cette honteuse lacune en découvrant des petites merveilles d’oeuvres politiquement incorrectes (amour total pour le coussin brodé « конституция российской федерации » (constitution de la Fédération de Russie)), du Pop art ironiquement russisé, des intérieurs kitschs revisités et autres réjouissances occulaires.

-You don’t know anything about Russian contemporary art. And it is normal. But since the museum only displays the works of Russian artists, it is a perfect occasion to fill this shameful gap by discovering politically incorrect works of art (big love for the « конституция российской федерации » (Russian Federation Constitution) embroidered cushion), ironically russified pop art, or remasterized kitsch decoration.

MMOMA3

MMOMA6

MMOMA8

– Le musée est une oeuvre en soi. Pas sûr que ce soit voulu cela dit, mais jugez par vous-même: un vieux palais superbement retapé, un vaste bordel de statues en bronze dans la cour, des feuilles A4 scotchées sur les murs en guise d’explications pour les oeuvres, et dans chaque pièce, des installations néo avant-gardistes avec une chaise + une couverture vintage dessus + une grand-mère plus ou moins loquace lovée dedans. Du grand n’importe quoi comme on n’en trouve qu’à Moscou.

– The museum is a work of art in itself. Not sure that this is on purpose though, but consider this: an old and freshly done-up palace, a mess of bronze sculptures in the courtyard, A4 sheets of paper scotchtaped on the walls as explanations about the paintings, and in every room, neo avant-gardist installations composed of a chair + a vintage blanket + a more or less talkative grandma coiled up in it. Big Moscow nonsense.

MMOMA7