Étiquettes

,

MarinaLarroudeSweatGrisC’est peu dire que l’on assiste à un retour du sweat gris: cela vire carrément à l’obsession. Et vous êtes sûrement aussi atteints que moi.

Chez moi, la chose a commencé en avril 2011, avec cette photo de Marina Larroude dont j’ai oublié la source (Carolines’ mode?). La simplicité parfaite de cette tenue, grands dieux. Depuis, regain d’amour pour les collants opaques, vénération absolue de ma jupe en cuir frangée, mais surtout, interrogation existentielle sur le port du sweat gris. Je vous l’accorde, celui de Marina a tout l’air d’être plutôt un délicat pull en cashmere et soie qu’un gros sweat épais. Mais tout est déjà là pour éveiller la conscience de la Modasse à l’affut: ce côté loose et douillet, ce gris chiné qui crie molleton (?). Et surtout, ce côté décontracté démesurément chic.

Pour maîtriser la magie du sweat gris, on le porte de préférence comme Marina, avec une jupe jolie madame légèrement entravée et des talons. Ou encore sur un jean brut feu de plancher, par dessus une chemise en chambray bleu. On complète avec un collier plastron et une veste de smoking, on se mire dans un miroir, et on bave devant le reflet de notre propre perfection.

Pour ne pas se tromper on préférera un gris plutôt pâle et chiné, dans un molleton assez fin et souple pour bien tomber, en évitant à tout prix le petit bourrelet de tissu sur le ventre. Enfin, on succombe volontiers à une version imprimée ou avec détail choc, surtout quand on voit…

The Cure – All cats are grey

Not only are we witnessing a come-back of grey sweaters, but we are dealing with a pure obsession. And I bet you are suffering from it at least as much as me.

In my case, the obsession began in april 2011 with this picture of Marina Larroude, whose source I forgot (Caroline’s mode maybe?). God, the perfect simplicity of this outfit. Since then, I’m experiencing a renewed love for opaque tights, an absolute veneration for my fringed leather skirt, but most of all I keep being existentially obsessed with the case of grey sweaters. Indeed, Marina’s sweater looks more like a delicate cashmere and silk knit. But everything is already there in this look to attract the attention of the perceptive Modasse: that loose look, that flecked grey looking like  felt. And above all, that decontracted but so chic touch it brings to the whole outfit. Groaar.

To master the stylish magic of grey sweaters, wear them like Marina, with a ladylike skirt and high heels. Or with dark 7/8 jeans, on top of a light blue chambray shirt. Add a statement necklace, a formal jacket, look at yourself in the mirror and clap at your reflection: you just reached style perfection.

To be sure to chose the right one, take a pale feckled grey, cut in a felt thin and souple enough not to form an ugly cloth roll at the bottom. Eventually, succumb to the appeal of printed or embellished sweaters, because…

babar-soulland-colette

#1 … que Babar, roi des éléphants et idole numéro un de notre enfance, est la guest-star d’une collection capsule Soulland X Colette. Ça sort le 1e avril, et c’est tout sauf une blague.

#1… Babar, king of the elephants and number one idol of our childhood, is the guest-star of a capsule collection by Soulland and Colette. It comes out on April 1st, and it is not a joke.

BlueCraft#2… que Blue-Craft le décline en version pollockisée. Et c’est bien connu, le dripping transforme n’importe quel basique en pièce terriblement désirable.

#2… Blue-Craft created a pollockized version of grey sweaters. And as you know, dripping prints can turn the most basic piece of clothing into something terribly desirable.

Sézane#3… que Sézane, la nouvelle marque de Morgane Sezalory (que l’on connaissait et adôôrait déjà pour Les Composantes) a fait de ce sweat estampillé La Superbe la pièce phare de sa première collection. A porter la tête haute et l’oeil snob ou pas, mais avec un col claudine, assurément.

#3… Sézane, the new brand of Morgane Sezalory (that we already knew and adoooored for Les Composantes) made of these La Superbe printed sweaters the key piece of her first collection. To be worn with a snobish look and the head up or not, but undoubtedly with a Peter-Pan collar shirt.

Goldie

#4… que les flemmasses n’auront pas à se creuser la tête pour trouver le bon collier à assortir à leur molleton. Goldie a fait le boulot à notre place avec un col bijoux en cuir.

#4… lazybones will not need to rack their brains to decide what is the right necklace to match the colour of their felt. Goldi already took care of this, with an embellished jewels and leather collar.